Formalité migratoire et transit États-Unis Mexique avec l’ESTA

Les États-Unis sont l’un des États les plus stricts en matière de sécurité dans le monde. En effet, après les attentats du 11 septembre (2001), il était plus qu’évident de renforcer le contrôle de sécurité des passagers à la frontière. Dans ce cadre, le gouvernement américain a opté pour le système électronique d’autorisation de voyage ou ESTA pour vérifier les informations sur chaque passager membre du « Visa Waiver Program ». Même les passagers en transit pour se rendre au Mexique doivent la demander.

 

Les différences entre l’autorisation de voyage ESTA et le visa de transit C

L’ESTA est l’« Electronic system for travel authorization ». C’est un dispositif mis en place en 2006 et devenu obligatoire depuis le 12 janvier 2009 par le gouvernement américain. Son objectif principal est de faciliter le voyage à court terme des touristes et hommes et femmes d’affaires. Chaque voyageur habitant dans un pays membre du Programme d’exemption de visa doit en faire la demande sur Internet pour l’avoir. Cette demande d’autorisation de voyage se présente sous la forme d’un formulaire à remplir. Vous recevrez une page récapitulative des informations soumises avec la mention autorisation approuvée si vous avez obtenu cette autorisation.

Le visa C, c’est l’autorisation de transit classique aux États-Unis. Vous ne devez le demander qu’en cas de refus d’octroi de l’ESTA. Afin de prévenir ce genre d’incident, il vaut mieux réclamer l’ESTA plusieurs mois avant le transit vers le Mexique. Pour l’avoir, il faut remplir un formulaire DS -160 en ligne, avoir un passeport valide, payer les frais et présenter une photo d’identité (5×5). Vous allez obtenir une entrevue à l’Ambassade des États-Unis. Vous devez apporter les dossiers cités à ce moment-là.

 

Mexique, une destination touristique de rêve

Le mexique, est le 13e pays le plus visité au monde. C’est tout à fait normal étant donné le fait qu’il soit classé à la 10e place dans le classement des 17 pays détenant la présence de plus de 12 000 espèces endémiques sur son sol. La visite des 32 sites naturels et culturels Patrimoine de l’humanité (UNESCO) vous laissera sans voix. Le pays représente des opportunités d’affaires très intéressantes pour les investisseurs étrangers.